L’éolienne Bollée d’Esvres sur Indre

eolienne 025


L’éolienne Bollée d’Esvres sur Indre

Une visite hors du commun



On parle beaucoup actuellement d’écologie, énergies renouvelables , grenelle de l’environnement, taxe carbone … d’enquêtes publiques en vue de l’implantation d’un parc éolien en Indre et Loire.

Alors quand j’ai vu qu’une éolienne à Esvres sur Indre était ouverte au public, j’ai voulu en savoir plus : rendez-vous est pris samedi matin 10h30 avec Jean-Claude Pestel, président de l’association A.S.P.E., ayant en charge l’animation de l’eolienne Bollée. A mon arrivée, le président Jean-Claude est déjà au sommet, scrutant le moindre frémissement de feuilles, signalant l’arrivée d’un coup de vent… et donc le démarrage de la machine. Il m’invite à le rejoindre en empruntant cet escalier impressionnant. Installés sur la galerie de service, il commence son brillant exposé sur cet ingénieux système écologique.

L’éolienne Bollée est un type d’éolienne inventé par Ernest-Sylvain Bollée, qui servait au pompage de l’eau. Elles furent installées principalement en France :335 exemplaires ont été recensés. Celle d’Esvres sur Indre, construite au XIXe siècle, servait autrefois à l’alimentation en eau du château de la Villaine, situé sur le côteau.”

eolienne 027

Commercialisée par Auguste Bollée, ingénieur hydraulique, elle permettait d’irriguer jardins, potagers, fontaines et alimenter en eau le château.

Mais comment ça marche ? Justement, un coup de vent commence à faire tourner les palles et fait vibrer l’ensemble. Le président continue son commentaire

“On accède à la partie supérieure de l’éolienne, appelée galerie de service, par un escalier faisant cinq tours complets autour de la colonne principale. Pour tourner, l’éolienne utilise un système astucieux mis au point par son concepteur. Un gouvernail fonctionne comme une girouette et permet à l’éolienne de se trouver toujours face au vent. Si le vent est trop fort, un système de mise en sécurité freine ou bloque la rotation. La force récupérée actionne trois pompes à piston qui assure l’aspiration de l’eau. 35m3 d’eau sont acheminés par un vent de 5m/s.

La colonne centrale est maintenue par 12 haubans et montée sur un piédestal en maçonnerie.”


eolienne 004

eolienne 009

Intarissable sur le sujet, il raconte aussi la restauration après beaucoup d’efforts pour convaincre de ne pas laisser disparaître ce patrimoine étonnant.

L’éolienne est aujourd’hui propriété de la ville d’Esvres sur Indre et l’association ASPE (Association de Sauvegarde du Patrimoine Esvrien) organise des visites commentées chaque samedi à 10h30 et chaque dimanche à 18h.

Le président Jean-Claude Pestel se fait un plaisir de vous donner toutes les informations concernant ces éoliennes devenues rares.

La rénovation s’est faite en 2005, financée par la ville d’Esvres, le Conseil Général et la région Centre.

eolienne 007

N’hésiter pas monter jusqu’à la galerie de service, mais attention il ne faut pas avoir le vertige.

eolienne 003

Contact :

A.S.P.E. (Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Esvrien)

Jean-Claude Pestel : 02 47 34 81 20 ou 06 71 94 21 81

http://pagesperso-orange.fr/fnj/ASPE

Rendez-vous le samedi à 10h30 et le dimanche à 18h au pied de l’édifice. En direction de Saint-Branchs, 400 mètres après le pont de l’Indre.

Et aussi :

http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/actu/index.php?dos=environ&rub=Eol&num=41944&PHPSESSID=.

http://www.lanouvellerepublique.fr/dossiers/actu/index.php?dos=environ&rub=Eol&num=158253&PHPSESSID=f6009210a6d8a71cef8cc3a11bd4ff4b

Vous pouvez voir ici l’ensemble du reportage photographique réalisé à l’occasion  de la visite.

Les commentaires sont fermés

Nombre de pages vues : 1586444