Rencontre avec l’édition Didier Jeunesse à Tours

Mise en page 1

Les éditions Didier Jeunesse invitaient le 25 janvier à Tours les bibliothécaires, libraires et autres professionnels ou amateurs de littérature jeunesse à une soirée rencontre, à laquelle je me suis rendue, accompagnée de quelques collègues et ce fut un régal.

Rencontre DidierJeunesse

Tous les participants ont en effet pu échanger sur l’activité éditoriale, l’importance de la médiation en librairie, en bibliothèque, auprès des parents et des enfants.

Au menu de cette rencontre, la présentation par Michelle Moreau (directrice de la maison d’édition) des collections créées et, pour chacune d’entre elles, des nouveaux titres.
Didier Jeunesse est né il y a 20 ans pour diffuser des comptines du monde entier. La plupart des albums étaient accompagnés d’un CD, l’un comme l’autre faisant l’objet d’une qualité d’écriture, d’illustration, d’orchestration musicale remarquables
Les collections se sont diversifiées au fil des années, ne se limitant plus au répertoire des comptines traditionnelles en publiant des contes, des chansons illustrées, des poèmes…
Le souci de faire connaître et partager des textes transmis par l’oralité demeure une constante de l’ensemble de la production éditoriale de Didier Jeunesse.

En tant que raconteuse d’histoire, je me plonge toujours avec ravissement dans les pages de ces albums. Ecoutez les petits bonheurs d’enfance à la plage avec Bulle et Bob, laissez vous charmer par « Les comptines de miel et de pistache », réunissant comptines et berceuses arméniennes, grecques, turques et kurdes (si seulement les peuples étaient autant en harmonie que dans ce recueil). et, d’une pirouette, allez explorer la collection du même nom « Petit escargot », « A la volette »,…

La plupart des albums sont adaptés pour la petite enfance mais les dernières collections explorent d’autres univers, notamment celui de grands récits fondateurs de l’humanité avec sa collection« La Terre nourrit tout » ou bien encore des albums au graphisme original mais toujours soigné, tels “Elvis”

La 2ème partie de notre rencontre fut consacrée à donner nos avis sur des manuscrits reçus par Didier Jeunesse et là encore, nous avons confronté nos pratiques respectives. Michelle Moreau nous a particulièrement éclairé sur la fonction de l’éditeur dans sa relation avec les auteurs, relation qui nous a ensuite été décrite à sa façon par un auteur-conteur, à savoir Pierre Delye.

PhotoDidierJeunesse 006

Pierre Delye était en effet invité en 3ème partie de cette soirée et nous a « conté » avec fantaisie son travail de raconteur, à l’oral comme à l’écrit, sa collaboration avec des musiciens, illustrateurs. Il nous a notamment longuement (quoique nous n’ayons pas vu le temps passer) entretenu de Martine Bourre, dont l’univers graphique ne cesse de nous surprendre tout en s’harmonisant complètement avec le texte. Du grand art !

Pour conclure cette soirée, nous avons réclamé… une histoire… Pierre Delye nous a alors conté par le menu la fabuleuse histoire de Rouge-gorge.

J’espère vous avoir donné l’envie de vous plonger à votre tour dans l’univers magique des contes de Didier Jeunesse, que vous trouverez dans toute librairie ou bibliothèque digne de ce nom.

Les commentaires sont fermés

Nombre de pages vues : 1597155